Dittrichia viscosa (Asteraceae)

Aide écologique entre l’olivier et l’inule visqueuse
Dittrichia viscosa en hiver

L’inule visceuse est hôte de Myopites stylata, puis d’ Eupelmus urozonus, prédateur de Bactrocera oleae:voir  GRAB-INRA F.Warlop à ce sujet. Détail:sans la présence de Myopites et d’Eupelmus cette démarche ne fonctionnera pas, l’absence de ces parasites alliés peut être due aux traitements phytosanitaires autour du lieu, désherbages systématiques ….Mieux vaut faire l’essai avec deux ou  trois pieds pour vérifier la présence de capsules sur la plante en hive, début de printemps, qui sera un bon indicateur à moins qu’en bon observateur, il soit possible d’identifier ces deux insectes dans la proximité. Il semblerait par ailleurs que l’hyperparasite polyphage  Eupelmus eurozonus soit très peu présent sur le continent peut-être dans le 06 mais il serait sur Corse et en  Afrique. Je ne sais à ce jour si il est en Espagne, il semble être présent en Grèce (Pappas et al.1977)en Crète(Bigler et al.1986) et jusqu’en Jordanie (Mustaf and Al-Zaghal 1987). Bonne nouvelle nous sommes en 2016, après quatre ans de plantation j’ai mes premières galles sur mes inules, impossible de dire si ce sont les introductions de larves sur site ou une réaction régionale ce qui signfirait que au moins Myopites stylata est dans les parrages, mais sans  Eupelmus urozonus la lutte ne peut se fair , nous savons que le chêne les attire, l’acacia …Eupelmus a un faible pour les Asteracées.. D’après J.Lecomte on pourrait compter aussi sur Asphodelus ramosus, Lactuca viminea ,Verbascum sinuatum qu’il faudrait favoriser (Voir son ouvrage chez Edisud). Il semble que Capparis spinosa héberge une mouche prédatrice de Bactrocera olea . Ces plantes sont disponibles sur la pépinière (sur commande). Mellifère, anti inflammatoire, abortive, antifongique .
La lutte contre la mouche avec l’argile et la plantation de ces plantes alliées semble être un bon coktail pour atteindre une récolte dite ‘biologique’.
Plante médicinale connue depuis la nuit des temps il semble que chaque pays autour de la méditerranée l’utilisait pour différentes affections, la liste est trop longue pour tout écrire. Présente dans le Luberon. Taille: 1×0,60m. Fleur: jaune en fin d’été/automne. Se naturalise. Plante de terrains secs ou plante pionnière de friche.